Association Constant Ruffin "LES PERSEIDES" : Planétologie - Les anneaux des planètes géantes - Articles+formulaires
Association Constant Ruffin "LES PERSEIDES" : XOOPS is based open source portal script written in PHP. la Mise en page est de M. LETOMBE Albino





Login
Log in!
Galerie photos
DOCUMENT TITLE

Phases lunaires

Prévisions météo

albino,letombe,lesperséides,constant-ruffin,avatar,didier,domisse,perséides,larmes,association,




Recherche

Flux RSS

Planétologie : Les anneaux des planètes géantes
 Posté par didier le 15/12/2008 17:20:00 (1032 lectures)

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -
Planétologie : Les preuves d'un façonnement de la surface de Mars par l'eau
 Posté par didier le 15/12/2008 16:50:00 (1379 lectures)

En 1972, la sonde Mariner 9 a découvert d’étranges vallées ressemblant à d’anciens lits de rivières aujourd’hui asséchées. Bientôt, on repère des traces de ce type de vallée, dite « fluviatile », presque partout sur le plateau cratérisé de l’hémisphère sud, âgé de 3,8 milliards d’années. En revanche, on n’en trouve quasiment aucune sur les terrains plus récents. Mars semble donc avoir connu, il y a plus de 3 milliards d’années, des conditions qui ont rendu possible le creusement des vallées fluviatiles. S’agissait-il véritablement de rivières ?La belle photo ci-dessous montre la surface de Mars avec ses volcans, ses canyons, ses vallées.....
Vous pouvez lire la suite en consultant le fichier ci-joint réalisé dans le cadre de la licence science de la Terre, de l'Univers et de l'environnement.
Fichier:MarsTopoMap-PIA02031 modest cropped monochrome.jpg

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article - Lire la suite... | 1483 octets en plus
Planétologie : L' atmosphère de Mars et son action en surface
 Posté par didier le 15/12/2008 16:40:00 (1128 lectures)

Bien que ténue, l’atmosphère de Mars présente une certaine activité comme le développement de formations nuageuses ou de dépôts éoliens. Les cycles saisonniers de l’eau et du dioxyde de carbone témoignent des interactions qui existent entre atmosphère et surface.

Vous pouvez lire la suite dans le dossier ci-joint réalisé dans le cadre de la licence science de la Terre, de l'Univers et de l'Environnement. Bonne lecture.

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -
Planétologie : Définition d'une planète ( Août 2006)
Posté par didier le 31/10/2007 10:00:00 (1360 lectures)

Les corps du système solaire sont répartis en trois cétégories distinctes.

(1) Une planète est un corps céleste qui :

(a) est en orbite autour du Soleil,
(b) a une masse suffisante pour que  son attraction propre l'emporte sur ses forces de cohésion interne de telle manière qu'il soit en équilibre hydrostatique
(c) a "nettoyé" le voisinage de son orbite

(2) Une planète naine est un corps céleste qui remplit les conditions (a) et (b) ci-dessus, mais qui ne remplit pas la condition (c) et qui n'est pas un satellite

(3) tous les autres corps en orbite autour du Soleil sont appelés "petits corps du système solaire"

1. Les 8 planètes sont : Mercure, Vénus, Terre, Mars, Jupiter, Uranus, Neptune.

2. Le corps est pratiquement sphérique ou légèrement applati s'il une vitesse de rotation rapide comme jupiter ou Saturne.

3. Un corps passant au voisinage est soit capturé soit chassé soit placé en résonance. Il n'existe aucun autre corps semblable se déplaçant sur une orbite voisine.
4. Nous connaissons pour l'instant 3 planètes naines : Cérès, Pluton et Eris. Nous ne savons pas encore si Vesta, Pallas, Junon, Sedna et Quaoar ont atteint l'équilibre hydrostatique. Si la réponse est positive, ils seront considérés comme des planètes naines.

5. Ceci inclut la majorité des astéroïdes et des objets transneptuniens, les comètes et les autres petits corps.

Voir la très belle diapositive ci-dessous réalisée par Mr Alain Doressoundiram, spécialiste des petits corps du système solaire de l' Obsertoire de Paris et de Meudon. Il voyage beaucoup à Hawaï...

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article - Lire la suite... | 1889 octets en plus
Planétologie : Quelle déformation pour les minéraux dela limite manteau-noyau ?
Posté par albino le 06/03/2007 13:00:00 (1247 lectures)

[01-03-2007] A 2 900 kilometres de profondeur, la couche D'', frontière entre le manteau et le noyau terrestre, intrigue les geophysiciens. De quoi est-elle faite ? Que signifient les hétérogénéïtés observées par les sismologues ? Comment cette frontiere participe-t-elle à la convection du manteau ? Partant de l'hypothèse que la clef du mystere pouvait résider dans la déformation de la post-perovskite, le mineral qui devrait constituer la couche...

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article - Lire la suite... | 774 octets en plus